Mon travail est protéiforme, de la sculpture aux installations et de la peinture à la photographie, j’utilise tous les moyens à ma disposi-tion pour les mettre au service de ma démarche. Je tente de créer objectif : lire entre les lignes du monde.capter la poésie cachée dans le rapport que l’homme entretient avec son environnement. C’est dans sa confrontation à la nature, à la société, à la science que je vais rechercher le « merveilleux ». Cela peut passer par l’humour, la tendresse ou même une certaine l’humain, même quand je photographie un paysage ; c’est l’interaction entre celui-ci et le « regardeur » que j’appréhende. Dans mon travail photographique, je tends à créer des images qui s’apparentent à un travail à l’encre, au lavis. Je reste très attaché aux techniques argentiques, le travail de laboratoire étant, pour moi, une étape indispensable dans mon processus de création. Majoritairement en noir et blanc (je devrais même dire en noir et gris, le blanc étant souvent absent), et sans recadrage, mes images sont composées très simplement, épurées presque austères pour livrer une poésie brute, sans anecdote.