Système mnémonique

Pour établir un rapport à autrui, il faut mettre en œuvre un système mnémonique visuel. C’est ce système d’archivage qui nous permet d’établir des liens qui peu- vent s’inscrire dans la durée. Le fait de « reconnaître » quelqu’un est la preuve que nous avons en archive des images de référence de cette personne.
Avec la mémoire visuelle, notre inconscient fabrique une image d’archive en combinant des éléments issus de temporalités et de contextes divers pour un même sujet. De même, la confrontation à la représentation exacte que nous « connaissons » convoque immédiatement notre archive mnémonique et c’est cette archive qui contient les stimuli émotionnels liés au sujet observé.
Ces images contenues dans notre répertoire sont donc le résultat d’un choix, d’un jugement.
Ce sont donc des portraits « subjectifs » que je souhaite convoquer pour cette exposition sur l’altérité.
Système mnémonique prendra la forme d’une série de portraits en noir et blanc réalisés à la chambre.
Les clichés, en pose longue, permettent d’intégrer dans une même prise de vue plusieurs attitudes ou expressions typiques du modèle pour se rapprocher d’une image de référence de notre système mné- monique mais en partant d’un choix conscient et en questionnant notre propre capacité à l’empathie.

sm